«Je n'ai rien à me mettre!»: toutes nos idées pour être stylée au bureau

Construire une bonne image

Retour des marques de sport cultes

Elles sont omniprésentes et vous n’avez pas besoin d’être féru de tendances pour les avoir vues. De plus, indice capital, leur nom est généralement écrit noir sur blanc sur vêtements ou accessoires. On parle bien sûr des marques de sport comme Fila, Diadora, Kappa ou Champion, supercool dans les années 90 et tombées en désuétude dans les années 2000. «Le trend a commencé avec les baskets. D’abord destinées au sport, elles sont descendues dans la rue.

Birkenstock: pour ou contre?

On est POUR

Horlogerie 2018: nos coups de cœur

La plus rétro

Une montre de poche légendaire réalisée dans une version contemporaine.

«Tissot Lepine Pocket», boîte en aluminium, mouvement à quartz, Tissot, 245 fr.

Denim: toutes les tendances printemps-été 2018

L’effet marquant

Le jean se fait à nouveau malmener cette saison. Cette fois-ci, on l’effiloche à l’extrême en souvenir de notre adolescence, l’acné en moins. On tire les fils grossièrement sur un jean brut taille haute ou par touche sur un top ou une robe. Très estival, cet effet se marie aussi bien à des talons qu’à des sneakers.

Mode green: quoi de neuf en Suisse?

«Acheter moins, mais mieux.» Tel est le leitmotiv des designers écoresponsables suisses. Leur but? Développer des solutions pour contrer les dégâts écologiques générés par l’industrie de la mode.

Printemps-été 2018: le come-back de 4 tendances cultes

Logo maniaque

La mode a-t-elle rencontré Dieu?

La prochaine exposition du Metropolitan Museum de New York sera-t-elle touchée par le souffle divin? «Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination» promet en tout cas de révéler les relations entre mode et religion. Cet événement éphémère, organisé par Vogue et le Met, exposera de mai à octobre quelque 150 pièces de créateurs inspirées du monde catholique.

#FeminaOpinion: Et si on nous laissait porter nos leggings en toute tranquillité?

Les leggings («yoga pants» en anglais) sont-ils le mal incarné? C’est l’opinion d’Honor Jones, journaliste au «New York Times». Cette dernière les juge «trop sexy» et regrette que l’apparence soit devenue aussi centrale dans notre société, y compris dans les salles de sport.

Baskets: la maxi semelle s’impose

Cette année, les créateurs mettront notre audace à contribution, car la trainer se veut désormais hors du commun. Massive et fortement inspirée des années 1990, elle prend de la hauteur sur un amoncellement de plastique. On pense tout de suite aux vertigineuses Buffalo d’il y a vingt ans! Mais bien que celles-ci aient fortement influencé certains défilés – comme celui d’ Anne-Sophie Madsen – on évitera tout de même de réintégrer les chaussures plate-forme dans notre dressing.